Je suis sur le popotin quand, sur mon fil d’actualité je vois des titres assez ouf avec des contenus étranges, partagés par des personnes qui se contentent juste de lire le titre la plupart du temps.

Oui j’ai fais pareil… et donc je vais te dire pourquoi ça me mets sur le popotin?
Je t’explique:

Bon, tu ne le sais peut-être pas mais il y a 18 ans, je travaillais en école maternelle.

Nous sommes en 2000 et je m’occupe d’une petite fille « Maya ». Maya est dans la classe dans laquelle je travaille et je m’en occupe aussi sur les temps périscolaire. Elle est trop choux, un amour de poupée avec une bouche en forme de coeur.

Maya a 3 ans et parle merveilleusement bien. Maya a été adopté en Asie par une dame très gentille. Cette dame vit seule avec la petite et travaille. Elle doit pendant quelques temps, s’absenter pendant la semaine et rentre les week end. Elle me demande si je peux pendant quelques semaines, m’occuper de Maya; la journée à l’école et le soir ainsi que la nuit chez elle. Bien sûr, j’accepte, c’est du miel ma poupée Maya.

Maya est tellement drôle et facile qu’elle est mon porte clef, je l’embarque partout avec moi, on déjeune en terrasse, on se fait des super petits dejeuner le mercredi, on se fait des soirées dessin animés, on se promène, on profite ensemble.

Tout le monde l’apprécie, elle a son petit caractère, sait se faire entendre. Pour autant, elle ne fait aucuns caprices, elle réponds toujours avec plaisir lorsque je lui pose une question et s’adapte à chacune des situations, de nos sorties.

J’ai fais beaucoup de baby sitting lorsque j’étais plus jeune.

Maya était de loin la plus sage (même si j’ai eu beaucoup d’enfants très sages à m’occuper) (l’éducation était bien différente il y a quelques années…) #JeSuisUneVieilleBiqueNostalgique.

Et tu sais quoi? Maya était loin d’être malheureuse. Elle avait un cadre, une maman qui l’a laissait suffisamment expérimenter sans pour autant l’étouffer, elle savait ce qu’elle avait le droit de faire et ne pas faire.

Et là tu dois te dire… »heu Aurélie, pourquoi tu me dis ça? Je vois pas où tu veux en venir… ».

Je t’explique là où je veux en venir… Sur Facebook je vois passer des articles qui n’ont pas de « bon sens » justement.

Les titres de ces articles?:

« les enfants sages sont malheureux ».
« les enfants sages sont des enfants anxieux qui seront des adultes dépressifs ».

ou encore

« les parents dépressifs ont des enfants sages »

THE BLAGUOS LES BAMBINOS! (traduction: la blague de ouf!)

Les commentaires de ces articles?:

« regarde Bertrand, ça me rassure nos enfants doivent être hyper heureux »
ou encore
« les enfants sages sont des enfants anxieux, les enfants ne sont pas des petits soldats voyons »…

Ce type d’articles peuvent faire déculpabiliser ceux qui n’ont aucune autorité sur leurs enfants et les conforter dans l’idée qu’ils n’ont pas besoin d’en avoir.

Mais d’après toi, que se passe t’il pour les enfants qui ne craignent rien ni personne ?

Je n’aime pas peindre des tableaux sombres mais je te laisse imaginer le futur possible pour  ces enfants.

C’est du bon sens.

Est-ce qu’un enfant qui fait tout ça n’est pas justement un enfant qui souhaite un cadre et des limites car ils ne les connaît pas?

On a tendance à trop interpréter nos enfants.
Les comprendres c’est bien, leurs inventer des pensées ou des futurs, c’est chelou…

Pour moi, un enfant sage, c’est un enfant suffisamment bien dans ses baskets pour ne pas avoir besoin de se faire remarquer.

Les aider à devenir bien dans leur quotidien est devenu ma mission. C’est aussi pour cette raison que j’accompagne les mamans, que je veux les soulager et apporter du fun dans leur vie familiale.

Tout un programme…

Peut-être que toi aussi tu te poses la question:  » A quoi ressemblerait ma vie si je pouvais faire des trucs trop chouette avec mes enfants? »

Je vais te dire une chose, quand j’ai retrouvé Maya 16 ans plus tard, sa situation ne m’a pas étonné. Ce qui m’étonne par contre, c’est que l’on puisse croire qu’un enfant sans cadre, qui hurle chaque fois qu’on le contredit, qui se jette par terre, qui tape ses parents puisse « paraître » heureux…

A méditer…

Et si tu veux modifier tes rapports avec toi-même et tes enfants

Va donc prendre mes conseils…c’est gratis, c’est pour moi

 

Pin It on Pinterest