A l’heure où l’on parle partout de Tdah, je suis surprise de voir que l’on ne parle pas, du développement de l’attention chez un enfant ou encore d’autres points essentiels…

Ton enfant ne semble pas attentif? Ton enfant est éparpillé? Ton enfant semble perturbé? On t’a dit que ton enfant pourrait être tdah?

De nombreux parents sont en alerte lorsqu’on leur soumets l’idée de médicamenter leur enfant car il serait susceptible d’être tdah.

Avant d’aller plus loin, sâche que: Je ne nie absolument pas que des enfants ou même des adultes sont TDAH, bien évidemment, nous sommes d’accord sur le fait que bon nombres de personnes le sont.

Je tiens à souligner dans cet article que je vois bien trop souvent, des parents d’enfants à qui ont a pu suggérer une prise de médicaments, être soulagés une fois les conseils ci-dessous être appliqués car bizarrement on ne leur a pas dit ce qui suit.

Avant d’écouter certains avis qui te diront de donner un traitement à votre enfant ou de l’enfermer dans une étiquette qui ne lui correspond peut-être pas, si on faisait le tour de ce qui pourrait peut-être le soulager?

Ton enfant est-il vraiment
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Evernote
  • Gmail

  • Adopter une alimentation où le sucre raffiné et produits industriels sont éliminés

Certaines mamans me diront qu’il est impossible de le faire, j’en étais aussi convaincue il y a quelques années puis j’ai moi-même appliqué ces changements sur ma fille.

Tu as déjà mangé 1 paquets de Bonbons dans une journée chaque jour? Je suis certaine qu’après avoir des palpitations au coeur, tu ne tiendrais pas assise sur une chaise toute la journée. Fais le compte du sucre que ton enfant mange dans une journée, ça fait flipper (oui même dans la sauce tomate, il y a du sucre…)

Le changement est tellement évident que je ne regrette pas de m’être creusé la tête à trouver de nouvelles idées gouter et avoir supprimé les desserts.

  • Le dodo à heure fixe sans négociation

Dormir tous les soirs à une heure fixe, sans se relever 20 fois. Les rituels rassurent et aident les enfants. Une histoire avant de dormir, un exercice de sophrologie, de respiration ou un débriefing de la journée au calme pour poser le stress et se laisser aller au sommeil.

  • Les écrans? Heu nannnnn

Un enfant sans écran est bien moins énervé, c’est assez évident lorsque l’on fait le test sur plusieurs jours.

Et puis lorsque l’on réfléchit et surtout observe qu’un enfant sur un écran toute la journée à des difficultés à entrer en relation et échanger avec les autres, des agitations et des difficultés d’attention,.

On peut aussi penser à la suite de son développement, cela peut aussi engendrer des troubles visuels,  des difficultés de graphisme à l’âge où écrire devient important et j’en passe…

Le « sevrage » est difficile mais tellement bénéfique qu’il serait dommage que vous passiez à coté du nouvel enfant que vous allez avoir.

Selon moi, l’attention se travail dès le plus jeune âge mais…personne ne nous informe. Avant l’âge d’un an, jouer en maintenant son attention sur un objet ne serait-ce que 15-30 minutes par jour n’a rien d’insurmontable ni pour vous, ni pour vos enfants. OUF!

Si vous connaissez des mamans qui ont des enfants avec des difficultés, n’hésitez pas à les inviter à lire cet article. Nous avons parfois le nez dans notre quotidien et les choses évidentes ne sont finalement pas si évidente, surtout lorsque des habitudes de comportement sont installés depuis le plus jeune âge. Donc partagez cela surtout aux mamans de très jeunes enfants.

Prenez soin de vous les mam’s et si vous avez de gros problèmes au quotidien, que vous voulez des infos sur mon parcours, je suis à votre disposition par email.

Pin It on Pinterest